La sociale : film / débat

Un film de Gilles Perret

Date vendredi 14 février salle des fêtes du Poët Laval

Les créations sociales qui ont construit la société solidaire d’aujourd’hui sont menacées.
Retraites, sécurité sociale, ces deux œuvres solidaires exceptionnelles sont les plus menacées. Parlons-en !

En 1945, les ordonnances promulguant les champs d’application de la sécurité sociale étaient votées par le Gouvernement provisoire de la République. Elles prennent origine dans le programme du Conseil National de la Résistance qui intègre « un plan complet de sécurité sociale […] avec gestion appartenant aux représentants des intéressés » Un vieux rêve des peuples à vouloir vivre sans l’angoisse du lendemain voyait enfin le jour. 

Le principal bâtisseur de cet édifice des plus humaniste qui soit se nommait Ambroise Croizat. 

70 ans plus tard, il est temps de raconter cette belle histoire de « la sécu» D’où elle vient, comment elle a pu devenir possible, quels sont ses principes de base, qui en sont ses bâtisseurs et qu’est-elle devenue au fil des décennies ? 

Surtout comment protéger ces œuvres solidaires quand nos élus les détruisent pour les confier aux financiers : les fonds de pension, les assurances privés sont à l’affut près à récupérer ces richesses qui nous appartiennent et à nous projeger dans l’enfert qu’ont vécu les Américains lors de la dernière crise.

Calendrier février

Formation : des potagers solidaires Réunion le Mercredi 12 février 14h
Rassemblement au domaine de Mollans à Poët-Laval 

Protégeons nos bien communs : retraites sécurité sociale, Débats autour du film »LA SOCIALE » ,vendredi 14 février 18h salle des fêtes du Poët – Laval

Les potagers solidaires :

Expérience 2020

Coordinateur Jean-René Le Bas

Une vingtaine de personnes étaient présentes à la réunion de structuration du projet : une fois les axes de cette expérimentation définis, le travail se mettra en place avec 4 axes

Trois équipes s’engagent dès à présent dans ce projet mis en place et coordonné par l’équipe du Collectif Citoyen

Réalisation collective de 3 potagers solidaires expérimentaux dont chacun pourra suivre l’évolution (films, photos, exposés sur les difficultés et les réussites)

Des formations ouvertes à tous par des professionnels ou des jardiniers experts qui suivent le projet et apportent des compléments d’information indispensables 

 4 Un travail de communication pour transmettre les savoir-faire, proposer des solutions aux problèmes repérés.

1ére formation : Formation avec André Schiffer
Association Drômois d’Agroforesterie  
Réunion le Mercredi 12 février 14h
Rassemblement au domaine de Mollans à Poët-Laval 
Les thèmes abordés 
Concevoir son plan de production 
Prévoir son calendrier de semis en fonction de la superficie disponible
Réaliser sa commande de semences : Prévoir les quantités, choisir les espèces et variété pour le démarrage du jardin 

Le sens de ce projet : anticiper les crises à venir et organiser la résilience de nos territoires

Les difficultés en cours ou annoncées, nous invitent à innover et mettre en place des stratégies de résilience. Le domaine de l’alimentation est un axe essentiel sur lequel nous travaillons depuis des années et qui prend une nouvelle forme cette année par l’expérimentation de potager solidaires.

Comment ?

En commençant par faire ensemble : une équipe de jardinier est créée et se lance dans l’aventure pour :

Se confronter aux réalités en réalisant les potagers solidaires

Jardiner ensemble sur des terrains divers : certains sont déjà repérés d’autres pourront être recherchés ou proposés

Partager les savoirs et les savoirs faire : des professionnels accompagnent cette démarche : formation, suivi des réalisations, analyses de difficultés et des réussites, recherche collective de solutions

Mutualiser : matériel, achats de graines sélectionnées pour leur qualité et leur adaptabilité (répondre aux enjeux climatiques de nos régions) 

Essaimer : proposition de transmette des résultats de ces actions/projets solidaires, transmettre les conclusions des observations à un large public. Réalisation de films, banque de photos…

Proposition de Mila (notre plus jeunes jardinière) d’associer le « mille club » des jeunes en les aidant à réaliser leurs jardins : ainsi on pose des jalons pour l’avenir, on redonne le plaisir de faire ensemble. 

Une expérimentation à plusieurs facettes

Recréer du lien social à l’échelle humaine par une action commune

Se rassembler à l’échelle d’un quartier, par intérêt pour le jardinage et retrouver confiance en nous 

Recréer l’intimité avec la nature 

Recontacter notre capacité à créer de l’abondance par la nourriture : toutes les civilisations ont commencé par l‘agriculture !

Reprendre notre destin en main et ensemble réaliser un destin commun

La solidarité est une valeur qui est au centre du projet 

Réussir les potagers solidaires : Aller d’abord sur le terrain et faire ensemble, faciliter les rencontres, montrer des techniques, se les approprier …

L’entreprise collective doit être un plein succès : une expérience en cours dans le domaine de Mollans a déjà montré la faisabilité et la richesse de ce projet.

Chacun prend possession du projet dans un esprit collaboratif 

Les jardiniers n’hésitent pas à faire appel à des compétences extérieures qui accompagneront la démarche.

Soutien de jardiniers professionnels qui apporteront leurs savoirs faire 

Les formations 

1ére formation (gratuite, libre participation aux frais)

Formation avec André Schiffer Association Drômoise d’Agroforesterie

Le lundi 3 février 14h

Rassemblement au domaine de Mollans à Poët Laval puis visite de sites

Les brigades jardinières : un projet collectif de qualité
Création d’un potager solidaire est décidée ensemble : chaque groupe choisit son lieu, son organisation, ses méthodes de travail : animation collective, collecte de questions, recherche de réponses ensemble.
Le collectif citoyen se positionne comme coordinateur des projets et en assure la communication. Des conférences seront organisées pour faire découvrir diverses démarches aux jardiniers, aux habitants et enrichir les pratiques

La gratuité et au centre du projet : les achats, conférences sont pris en charge par le Collectif Citoyen : chacun a connaissance des dépenses engagées et participe librement aux frais en fonction de ses moyens. 

Un chantier participatif est suivi d’un repas partagé, la fête et la bonne humeur étant au centre de tout projet : la bienveillance, le sens des belles choses, le bonheur partagé sont essentiels pour réussir tout projet collectif. (grincheux s’abstenir)

Mutualisation, achats solidaires, collectes diverses, tout ce qu’on pourra faire ensemble…les acteurs ont proposé

Travail autour de la pérennité des semences (les acheter après formation)

Prendre contact avec « Graine de trocs » et des producteurs locaux

L’idée finale, c’est de réapprendre à faire des semences à partager comme le faisaient nos anciens.

Rechercher des matériaux : sciures, bois pour bacs de permaculture… 

Réfléchir aux problèmes de la conservation 

Quelques messages : les jardiniers présents à cette réunion dynamique et chaleureuse ont dit : 

« Lors du premier potager solidaire, j’ai découvert l’importance du jardin pour se reconnecter à la terre. Nous étions très amateurs, j’ai envie d’en apprendre un peu plus. »

« C’est une expérience personnelle riche, une manière de se faire du bien »

« Ce qui est intéressant c’est qu’on est amateur et cela amène de la joie »

« La nature nous offre une abondance : jardiner c’est un réflexe de résilience avant la catastrophe » 

« Psychologiquement, c’est très très fort : Cela nous dissocie du capitalisme et notre façon de se nourrir va nécessairement évoluer » 

« Partage : on pourrait faire des conserves ensemble et donner les surplus à ceux qui en ont bien besoin »

« Je me suis imaginé dans la peau d’un agriculteur : si on avait que ça pour se nourrir on n’y parviendrait pas : vraiment je salue leur travail » 

« On pourrait déposer une demande de subvention, car c’est une action d’intérêt général »

A l’issue de la réunion, les tâches ont été réparties pour commencer rapidement l’expérimentation et faire le lien avec les habitants.

ADOLESCENCE ET ADDICTION

Conférence / débat

Robert Brès psychiatre

Date samedi 18 avril 15h

salle des fêtes du Poët Laval

Voilà deux notions qui à priori s’opposent : l’adolescence renvoie à l’éclosion d’un sujet, à une ouverture sur un avenir certes encore incertain, l’addiction renvoie à une « inclosion », à une fermeture sur un devenir aliéné.

Pourtant, c’est à l’adolescence que les addictions souvent débutent comme une réponse à des bouleversements divers et c’est l’adolescence qui nous éclaire sur les addictions de l’adulte

Comment être prévenant auprès d’un ado, comment l’aider à imaginer le meilleur quand il frôle le pire?

Docteur Robert BRES

Président de l’ANPAA 34 (Association Nationale de Prévention de l’Alcoolisme et des Addictions)

Psychiatre à la Maison des Adolescents 34 et à Aventures Nomades (dispositif pour adolescents dits « incasables »)

Auteur de « Fragments d’Adolescence » et de « Quatre petites histoires d’Adolescents racontées par un psychiatre »

Comité de suivi REZOPOUCE

10 janvier 2020

Ce projet de STOP sécurisé et collaboratif en met en place avec beaucoup de projets à partager ! Le Collectif Citoyen participe à cette aventure et vous invite à rejoindre cette belle équipe qui le construit.

Présent-e-s : 

Comcom : Fabienne, Patricia

Collectif citoyen : Mariette, Mangal

Peuples liés : Hubert, Kevin, 

Villages en Transition : Geneviève, Camille, Anne (chargée de mission)

Prochain comité de suivi : vendredi 7 février 9h

Point d’avancement

  • 9 mairies sur 21, 35 panneaux pour l’instant. Accueil mitigé
  • La région : rencontrée le 19 décembre 

→  est OK pour mettre 1 arrêt pouce près des arrêts de bus -> Pas le droit de s’arrêter sur les zebras 

  • Comcom de Nyons : rencontrée le 9 janvier 

→ mettre un panneau en repartant de Nyons, emplacement de la navette. A confirmer par la commune de Nyons

→ Très partante pour RezoPouce

  • Points d’inscription hors site internet de RezoPouce :

Sont OK :

  • Pour Dieulefit :  Lien 26
  • Poet Laval : mairie 
  • Monjoux : mairie (en attente de confirmation)
  • Eyzahut : mairie
  • Information et formation : Anne va organiser une réunion en février à la comcom avec tous les secrétaires de mairie. Première partie info générale, deuxième partie pour ceux qui font les points d’inscriptions.
  • Rencontres prévues avec :

→ DromoLib

→ A contacter par Anne : Montélimar et Crest pour les points d’arrets hors CCDB

→ un arret à Salles sous Bois ? : une demande faite par le maire d’Aleyrac

  • Remarque : 

Il est Important que les personnes passagers se placent au niveau des arrêts -> prévu et sécurisé.

Recommandation pour assurer la  sécurité et la réputation du service.

  • Les panneaux 

→ C’est la comcom qui va commander les panneaux.Patricia Stadler va lancer le marché global de la SIL fin janvier. Prévoir 120 panneaux. Marché sur 4 ans et demander par tranches.

Fin février : réponse sur les prix puis solliciter les financeurs.

Pour le dossier LEADER, obligation de mettre en concurrence les fournisseurs pour obtenir 64% de subvention.

Patricia Stadler va consulter plusieurs fournisseurs dont Rézopouce pour fournir les panneaux, les poteaux et la pose.. Une fois le fournisseur retenu, les commandes de matériel se feront au fur et à mesure par bon de commande en fonction des besoins.

Planning de communication et animation des 6 prochains mois

L’Inauguration / Lancement était prévu fin avril :  attention à la période Post élections

Conclusion :

→ L’inauguration de rézopouce se fera le samedi 30 mai : prévoir des événements tous les jours la semaine du 25 au 30 mai pour annoncer l’inauguration 

→  et ensuite  du 31 mai au 5 juin = semaine du développement durable : prévoir des actions pour faire vivre Rézopouce

Les 3 associations sont sollicitées pour préparer des événements tout au long du 1er semestre 2020 afin d’annoncer ce lancement et plus particulièrement pour “mettre en route” le dispositif durant ces 15 jours clefs

2 axes pour les actions à prévoir : 

→ Communication : Développer la notoriété

→ Animation terrain : recruter conducteurs et passagers

Suivre la proposition de planning de lancement de RezoPouce (voir 1ere réunion du comité de suivi)

Les Actions à mener :

  • Liste des points relais 

→ Chacun est en charge d’abonder le tableau partagé jusqu’à fin janvier indiquant :

   .  les points relais sur la com com : Indiquer : Nom, adresse, téléphone, contact mail

   . les festivals et les différents événements des 6 prochains mois dans la CCDB

   . les coordonnées des différents médias à contacter

  • Ensuite : un mail info RezoPouce démarre fin mai 
  •  

Attention à la loi informatique et liberté : penser à ajouter mention “si vous ne souhaitez plus recevoir de nos informations…”

Outil de com : Important d’avoir un flyer à distribuer aux structures pour expliquer le projet de manière uniforme : à définir quel support utiliser : le flyer 3 volets de Rézopouce (1300 prévus par RezoPouce dans sa recommandation sur le plan de communication) ou un document plus simple en 2 pages format A4, moins couteux pour pouvoir le distribuer largement 

Fabienne : le + possible zéro déchet. Pas favorable à diffusion de trop de papier d’autant plus que les inscrits reçoivent le dépliant.

  • La coordination des actions

→ Il est essentiel que les différentes actions soient coordonnées au niveau local entre les 3 associations : faire valider par Anne dès qu’il y a une info à diffuser, un événement à construire

Collectif citoyen :

Parution en février du journal du collectif citoyen, diffusion publique (2-3 par ans) : info sur RezoPouce, la démarche innovante du territoire et ce qu’est RezoPouce. Validé par Anne

Les infos validées sur le site du collectif citoyens.

Idée : Constituer un groupe d’ambassadeurs/référents RezoPouce, jeunes. Qu’Anne puisse travailler en autonomie avec eux.

Rappel sur Rézopouce : 

Entrée des cars / certains arrêts sur le pouce seront sur les arrêts de car.

Adhésion : 2,16€ par inscription, pris en charge par la comcom. 

Baptêmes d’autostop : faire du stop à deux avec quelqu’un qui n’en a jamais fait

Cafés stop : réunir des gens autour d’un café pour en parler

Stands d’animation

RezoSenior : fin 2020.

Peuples liés :

Semaine du développement durable / imaginer 1 samedi fête d’inauguration

Pendant la cette semaine :

Mélanger café et baptême, ex. Le café associatif de Vesc invite tous les autostoppeurs et leur parrain. Il faut trouver des volontaires. A nous association de mobiliser les gens. Chaque village 1 journée.

A RezoPouce, un rallye : on part de Dieulefit jusqu’à Vesc, on fait 5 équipes.

Prévenir le salon de thé de Couspeau, festif, etc.

Proposition Journée d’inauguration de lancement aux peuples liés, avec comcom, maires, etc.

Proposition :  arriver à organiser quelque chose dans les différents endroits tous les jours fin mai début juin

Emplacement du mini golf :  intéressant car pas central à un village il faut y aller en stop !

Ambassadeurs / Equipe d’intervention culturelle : en lien avec les festivals et activités, logo RezoPouce sur les flyer, bénévole dans le festival pour animer un stand RezoPouce

Compagnie > Faune danseur pour bosser sur un flashMob

Au Labor : 

clip vidéo RezoPouce pour annoncer la date de lancement

Après le lancement -> faire notre clip local

Sur facebook : une page dédiée RezoPouce CCDB ? Oui pour centralisé.

Qui gère la page ?

Anne/Camille

On décuple dans les autres communautés.

Mobilise ErnstChlml

Un conseil interco des jeunes 

CONCLUSON : A RETENIR 

  • On arrête : Evénement lancement : le 30 mai 2020

→ Actions d’info / baptêmes, animations, etc. la semaine avant le 30 mai

→ La semaine du développement durable, on se joint aux événements existants, on continue les baptêmes

  • Outils de communications

→ Nos propres flyers : local, pas cher, annoncer nos dates.

→ Au moins 1 kit stands : à voir combien ça coûte si on en veut plusieurs (Anne)

  • Financement supports de communication :

→  en attente appel à projet Drôme

  • Prochaine réunion le vendredi 7 février à 9h
  • A faire par chacun d’ici le 7 février : remplir le tableau partagé :  événements, structures et médias 

Festival Coline Serreau un grand moment de bonheur

Les roulements de tambour de la garde républicaine ont retenti sous la coupole de l’Institut pour l’installation de Coline Serreau à l’Académie des beaux-arts. La nouvelle académicienne apparaît à travers la multiplicité de ses engagements politiques et sociaux et la variété de ses talents artistiques. » C’est qu’avec vous nous sommes en présence d’une missionnaire, animée de cette force de conviction, de cette flamme, de ce courage, qui font les vraies révolutionnaires.»

A Dieulefit aussi il y avait foule pour honorer notre amie, cette grande artiste qui habite notre contrée. Quel bonheur que de pouvoir la rencontrer, échanger, parler, et nous la remercions d’avoir pris le temps de de consacrer un week-end entier, avec une énergie hors du commun. La salle culturelle de la Halle était bondée et pourtant il y eut de grands moments de silence et d’émotion.

Emotions quand Coline et ses trois amies Rébacca Chaillot, Réta Kazarian ont offert un concert magnifique : quand de grandes et belles personnes se rencontrent, elles font de belles choses.

Rires et moments de tendresse quand Coline a déroulé le fil de sa vie, et son lien avec l’histoire de Dieulefit, et de l’école Beauvallon.

Ensemble, habitants, et artistes ont pris le temps de réfléchir ce monde que nous laisserons à nos enfants, afin de trouver des pistes de résilience, car les difficultés sont bien réelles tant pour la planète, le climat que pour nos concitoyens qui sombrent dans la pauvreté.

Et ce qui nous a ravis ce sont ces jeunes qui sont venues nombreuses s’investir au coté des acteurs du Collectif Citoyen qui consacrent leur énergie, depuis 19 ans, à donner vie à ces rencontres et en faire un moment exceptionnel de découvertes, de culture, de partage.
Merci à vous qui êtes venus si nombreux nous rejoindre.

Merci aux petites mains qui ont organisé ces deux journées avec 70 Litres de soupes, des gâteries, des moments de convivialité, et un accueil chaleureux.

Merci a nos magnifiques amies, Christiane Morin qui a accueilli les enfants de l’école de Poët Laval pour un concert dédié aux enfants au centre Raymond Dupuy.

Merci à Coline Serreau, Rébecca Chaillot, Réta Kazarian.

Merci à ces habitant(e)s, laure, Louison, Nicole, Claude, Christophe, Mangal, Rose, Christelle, Elodie, Lina, Louisa, Mariette, Serge,Mila une belle équipe dynamique et généreuse sans laquelle rien n’aurait été possible.


Refusons de brader nos aéroports au privé

Le référendum d’initiative partagée : un petit pas vers la démocratie participative ?

Il a fallu la colère des gilets jaunes pour que le Président accepte de débattre de la vente des aéroports. C’est un sujet important car ce sont les porte d’entrée dans notre pays et nous devons assurer notre indépendance, notre sécurité, imposer de garder la main sur les aéroports. De plus l’aéroport de Paris rapporte à lui seul 173 millions d’euros qui sont mieux dans nos caisses que dans les poches des actionnaires qui en ont nul besoin.Il faut cesser de brader nos richesses au privé. Les états-unis ont comprises enjeux, : adeptes s’il en est de la privatisation sans limites, ils interdisent celle des aéroports.
Signifiez votre opposition à ces décisions absurdes !

Participez au référendum d’initiative partagée qui demande que les aéroports restent propriété de l’Etat et ne soient pas bradés aux privés ou aux intérêts étrangers.

La saisie se fait par Internet

Si vous ne savez pas le faire remplissez ce document et rendez -vous à la Mairie de Dieulefit pour la saisie de votre refus

Vous devez saisir les informations suivantes :

A quel endroit votez-vous ……………………….
Département /collectivité de vote………………..
Recherchez le numéro votre commune de vote sur votre carte d’électeur……………………

Quel est votre nom…………………………..
Quels sont vos prénoms  : (état civil complet)
Quel est votre sexe ………………………….
Pays de Naissance…………………………………
Date de naissance…………………………………….

Lieu de naissance………………………………………….
Type d’identité  (carte d’identité ou passeport)
Numéro de carte nationale d’identité ou de passeport
Date de délivrance de la Carte Nationale d’identité ou du passeport

Département de délivrance de la Carte Nationale d’identité ou du passeport

Adresse e-mail ……………………………………………………

 

www.collectifcitoyen.org