Bilan des ateliers citoyens : 480 participants

CR Rencontres 18

Cliquez pour lire le bilan !

11 ateliers citoyens  ont été mis en place pendant les 17è rencontres citoyennes avec pour objectif de découvrir différents points de vue sur des sujets qui nous préoccupent, d’échanger, de formuler des propositions.

Notre projet était de donner sens au terme de démocratie participative en quittant la posture des « râleurs » ou des « yaj-ka faut qu’on » qui est souvent reprochée aux citoyens qui se sentent autorisés à réfléchir le monde qu’ils laisseront à leurs enfants. De ces ateliers ont émergé des propositions  et nous avons livré le compte-rendu de tout ce travail magnifique et riche aux élus.

Les débat qui s’en est suivi a montré de nombreuses convergences d’analyses entre les élus et les habitants qui se sont exprimés.
La demande de poursuivre ce travail dans le cadre de commissions participatives, notamment sur les sujets de la santé, du bien vieillir et de la prévention, est mise à l’étude à l’échelle de la communauté de commune et n’a pas abouti à Dieulefit.

 

Rencontres Citoyennes du 9 au 14 octobre 2018 à Dieulefit

Ces 17è rencontres citoyennes seront consacrées à la Fraternité : ce mot magnifique est gravé dans le marbre, sur le fronton de nos mairies, nos yeux le frôlent quotidiennement aux cotés de Liberté Égalité et c’est avec ces mots-là que nous devons construire notre société.

A Dieulefit les habitants nous ont montré la voie en accueillant près de 1000 personnes pourchassées par le nazisme. Saurons-nous suivre leur exemple, et accueillir ces milliers de personnes qui fuient la guerre, la misère et bientôt la disparition de leur terre du fait du réchauffement climatique ? Saurons-nous lutter contre la pauvreté dans notre pays qui crée beaucoup de richesses mais ne sait pas les partager ? Saurons-nous agir pour que nul ne dorme et ne meurt dans la rue ? Saurons-nous entourer nos ainés et leur offrir une fin de vie sereine ? Saurons nous construire pour nos enfants un monde nouveau, dans lequel tout ne se vend pas, un monde qui donne à la planète et à ses habitants la première place dans un projet d’avenir grandiose ?

Chiche !

3 volets Recto

Verso corps 9

Rencontres citoyennes gratuites et réussies

Organiser les rencontres citoyennes sans aide des puissances publiques n’est pas une mince affaire.

Malgré un contexte de plus en plus difficile, nous avons décidé de maintenir la gratuité de toutes les interventions, spectacles, animations, afin d’ouvrir ces journées à tous.

Cette fois encore nous avons réussi à assurer ces rencontres citoyennes avec un déficit d’environ 1000 euros. Pas simple d’accueillir 480 personnes en une semaines et 150 personnes aux activités culturelles (contes, marionnettes, jeux en famille) sans subvention et nous avons réussi ce pari. 

Si nous avons réussi ces rencontres c’est parce qu’il s’agit d’une  œuvre collective et participative, et c’est ce qui fait leur richesse.

12 intervenants  bénévoles qui ne bénéficient que de leurs frais de déplacements

3 professionnels dont les prestations proposées sont à prix très réduit, sinon les animations pour enfants  n’auraient plus lieu ! 

15 bénévoles pour distribuer les programmes coller, afficher, tenir le bar, la caisse…

 Merci à tous les intervenants, qui nous permettent de réaliser cette semaine d’échanges, de débats, de culture.

Merci aux professionnels qui nous accompagnent très généreusement pour une culture offerte à tous.

Ceci nous permet l’affirmation de notre positionnement citoyen, résolument indépendant. Les intervenants acteurs sont invités chaque année pour la richesse de leurs travaux, en dehors de toute considération politique et nous veillons, d’année en années, à ce que la diversité soit au rendez-vous.

Cette aventure collective continuera cette année avec de ateliers citoyens, des films, des débats

Pour les enfants, le « CINECITOYEN » permettra de découvrir les magnifiques films de Folimage et ceux du laboratoire de jean Jouzel sur le climat, ainsi que les films de l’éducation nationale sur le bien vivre ensemble.

Soutenez ces actions vos dons au collectif citoyen : nous sommes une association d’intérêt général et vous recevrez un reçu pour déduction fiscale (66%).

Pour faire un don cliquez sur l’un des liens :

bulletin au format PDF : bulletin don pdf

bulletin au format odt (word) : bulletin don odt

 

La participation citoyenne fait toujours débat

Nous avons décidé de participer à la construction de ce monde que nous laisserons à nos enfants, base même d’une démocratie vivante. Ce sujet a été mis à l’ordre du jour des 17è rencontres citoyennes, alors parlons-en !

.3

Le terme de démocratie veut dire parole aux citoyens, un peuple oublié qui a peu d’opportunités pour poser une parole, faire des propositions, dialoguer avec ses mandants.

Nous avons décidé de changer la donne, en faisant de ces rencontres un moment de démocratie participative, en collectant vos propositions et en réalisant une synthèse de tous les apports. Cette synthèse a fait l’objet d’une table ronde qui a permis un dialogue fraternel et convivial avec les élus du territoire.

CR Rencontres 18

Le pari de tenir un débat respectueux entre élus et citoyens, peut être considéré comme réussi : point de paroles assassines, point de messages méprisants, ce fut un moment serein.

Mais, nous avons constaté une réelle inquiétude face à la demande exprimée d’être associés à la vie de notre cité.

Diverses positions sont exprimées :

Celle de la communauté de commune, le Président exprimant son accord avec la participation citoyenne et les difficultés à trouver des formules satisfaisantes pour tous, élus du territoire et habitants. Nous savons que les réticences de nombreux élus du territoire sont fortes, car ils ont souvent l’expérience des conflits plus que des échanges, et nous voudrions démontrer que le dialogue est possible et fructueux. Selon le Président, il existe des commissions ouvertes et nous en demandons les sujets, les dates d’ouverture aux habitants.

Réticences également chez les habitants qui se sentent parfois méprisés ou peu entendus quand ils formulent une demande et pensent que cette démarche de rapprochement et de travail partagé est impossible dans le contexte actuel, avec des élus bien trop loin de leurs mandants.

Quand à nous nous croyons le dialogue possible et souhaitable.

Les réticences exprimées pour refuser la participation citoyenne sont argumentés

D’une part la notion de représentativité est avancée : « vos groupes participatifs ne sont pas représentatifs« . C’est là l’argument le plus souvent avancé pour fermer la porte.

Or, la représentativité est le résultat d’uns système électoral que nous respectons : mais dans les faits, les élus représentent partout une minorité locale proche des 30% des inscrits.

Une démocratie vivante doit ouvrir des espaces pour entendre tous ceux qui le souhaient sur un sujet, quel que soit leur positionnement politique. Ce sera toujours un plus pour les élus d’un territoire car cela  permet d’étayer les décisions. Consulter, tenir compte de l’ensemble de la population en leur ouvrant des espaces de concertation et de dialogue est la seule solution pour en finir avec le désintérêt grave des habitants pour la politique, « l’art de gérer la cité »: quelques personnes ne peuvent pas dessiner seuls l’avenir de centaines d’habitants, sans leur demander le moindre avis, et c’est la raison principale de la désertion des conseils municipaux.

L’autre argument avancé est celui du dialogue quotidien avec les habitants.

Ceci est incontestable ! Les élus dialoguent avec des habitants.

Les commissions participatives sont différentes des échanges amicaux : il s’agit de la mise à l’étude d’un sujet, avec des documents de travail partagés, des partenaires divers, élus, citoyens, professionnels, qui s’inscrivent dans la démarche et sur la durée.

Le but est d’approfondir un sujet et de collecter les différentes propositions pour enrichir les décisions.

En conclusion :

Nous continuerons nos ateliers citoyens et transmettrons les conclusions ou propositions aux élus, espérant qu’ils sauront s’en saisir et qu’à termes, convaincus de la qualité de nos travaux, ils ouvriront les portes de la cité aux habitants qui souhaitent s’exprimer.
Nous sommes humbles, et ne pensons détenir aucune vérité, même si nos ateliers ont accueilli 480 personnes cette semaine. C’est juste un début d’engagement citoyen…

Nous voulons seulement redonner sens au mot politique, « l’art de gèrer la cité » en y associant le plus de monde possible, pour éviter que les idées nauséabondes qui envahissent l’Eutrope soient moins audibles que les idées citoyennes façonnées de  jolis mots ; LIBERTE, D’EGALITE FRATERNITE, CULTURE PARTAGEE.

 

 

Rencontres citoyennes : les ateliers citoyens

Les ateliers citoyens sont les espaces de réflexion offerts aux citoyens et aux experts locaux : car des experts locaux sont nombreux et de grande compétence.
Antoine Morinay et  André Sieffert ingénieurs agronomes ont fasciné leur auditoire, et les habitants furent tellement nombreux que nous avons du refuser l’entrée à des participants faute de place.

Cette rencontre n’est que le début de l’aventure car nous construisons ensemble les jardins solidaires : donc à suivre !

PA1000911PA1000941

L’Asti, association de soutien à tous les immigrés est aujourd’hui au centre de nos préoccupations :

Eux qui prennent en charge l’accueil et l’accompagnement des personnes immigrées sont indispensables à la bonne intégration de nos amis du monde qui doivent quitter leur pays, pour se protéger, pour survivre et donner vie à leurs enfants.

Ces associations sont malheureusement dans l’oeil du cyclone, comme nous le constatons à Valence où la mairie leur retire leur local au nom des économies à réaliser : faire des économies sur les plus pauvres et les populations immigrées, c’est vraiment incroyable !

Bravo aux acteurs de l’ASTI pour leur travail et nous les soutenons cette année : chaque année le Collectif Citoyen soutient une association solidaire et cette année, c’est L’ASTI que nous accompagnerons et nous leur offrons aujourd’hui  un chèque de 300 euros.PA1101531PA1101491

Rencontres citoyennes : réflexions partagées

Les rencontres citoyennes sont de beaux moment d’échange : on réfléchit le monde de demain ensemble et les citoyens ont beaucoup à dire !

Les experts qui ont consacré une partie de leur Wenk-end à venir décrire le monde qui nous entoure et inventer le monde de demain, nous ont apporté des informations essentielles. Les perspectives sont  inquiétantes, si on lit le roman prospectif de Laurent Cordonnier… et il faut lire car il est passionnant  !

Hervé Kempf nous a donné des pistes pour en finir avec ces oligarchies qui ont pris possession de notre monde sans laisser de place aux plus pauvres. Gardons espoirs, on peut s’en sortir, mais  les oligarchies et les médias possédées dans leur grande majorité par les oligarques  sont des adversaires redoutables . A nous d’inventer d’autres façons de faire société.

Jean Claude Boual nous a parlé de l’Europe et nous a surpris par sa connaissance exceptionnelle des traités : lui qui a voté OUI  lors de la dernière consultation, nous a ouvert des interrogations. Il nous a montré que ce rêve d’Europe est un beau rêve, qu’il est dénaturé : mais que la cause n’est pas perdue : on peut encore changer : on va s’y attacher ! chiche !

Et finalement ils sont nombreux nos concitoyennes à rêver d’un monde meilleur , et ils étaient comme chaque année au rendez-vous !

PA100133PA1001371

PA1001411Pièce-jointe!

Rencontres citoyennes 1 : de beaux moments partagés.

Les rencontres 2015 ont été comme les précédentes, chaleureuses, magnifiques, pleine de richesses tant pour les grands que pour les petits.

Le film réalisé par le Conseil Local de Développement a permis de découvrir des acteurs du territoire qui se relèvent les manches pour créer, innover et construire le territoire de demain. Tous ont montré la même détermination, les mêmes difficultés liées au partenariat financier  et aux difficultés budgétaires…Mais tous ont la même volonté de continuer car leurs actions sont importantes pour l’avenir du territoire.

Regarder ce film : lien……

Vieillir sans être vieux

Ce sont les personnes âgées qui vivent à l’Hôpital de Dieulefit qui ont animé cette rencontre. Que bonheur d’entendre leur message : pas de plainte, pas de récrimination : tous ont souligné bonheur de de vivre dans un espace rassurant et surtout riche en activités culturelles et sociales. Un bel hommage pour l’animatrice Clothilde Daublain qui fait en sorte de lutter contre l’isolement? Nous avons rappelé quelle collectif citoyen organise des ateliers informatique à l’hôpital. PA090077PA090062PA090029PA0900231

Abeilles cherchent parrains

Nous avons tout appris sur la vie des abeilles comme sur les prédateurs qui mettent leur vie en péril :

Ces hommes qui ont pourtant tant besoin des abeilles, sans lesquelles la plupart des fruits et des légumes disparaitraient faute de pollinisation.

Les bactéries, les frelons… nos abeilles sont menacés et elles n’ont que les apiculteurs pour parler en leur nom : Stéphane Hammard a été un avocat de grande qualité et sa plaidoirie nous a convaincus

PA0900831 Pièce-jointe1

Les ateliers des rencontres citoyennes

Les ateliers que nous mettons en place ont pour objectif de réfléchir sur d’autres manières de faire d’agir sur notre territoire.
L’idée fondamentale :  penser est une bonne chose, mais agir, innover, mettre en place des actions solidaires qui dynamisent le lien social, c’est encore mieux !

Notre société doit évoluer vers plus de lien social, plus d’écologie qui sont les deux points faibles du développement actuel et cela ne se fera que si ces secteurs sont revisités concrètement.

Nous avons ouvert des ateliers : voici quelques exemples

– Vieillir autrement et travail autour des directives anticipées avec le docteur Cerruetto

– Deux ateliers autour du compostage avec christian Lenthelme

– Atelier autour de l’engagement avec annette Beaumanoir chercheur et résistante

– Atelier et fil autour de rené Bruce sur la résistance à Dieulefit `

DSC02974DSC02988DSC0158112_charlasson

 

 

Le collectif citoyen n’est pas un parti politique

Sommes-nous un parti politique : la réponse est NON bien évidemment

Sommes-nous hors du champ politique la réponse est : la réponse est OUI mais…Pas politiques mais passionnés de politique et de démocratie participative, tel est notre statut.

Nous sommes hors du champ politique parce que les politiques n’accordent pas  assez de place aux citoyens : ils décident seuls en petit comité, n’interrogent les habitants que lorsque la fronde est aux portes de la cité et se dispensent de toute transparence  : les dossiers qui devraient être consultables en démocratie avant tout processus de décision le sont rarement ou sont communiqués dans des délais tellement courts que personne ne peut y travailler.

Nous sommes hors du champ politique car la politique n’est pas ce cinéma qui nous est aujourd’hui imposé avec les joutes oratoires d’une poignée d’élus qui squattent toutes les places à responsabilité, et ne s’intéressent vraiment aux citoyens que la veille des votes pour les renvoyer à leurs foyers le lendemain.

Nous sommes hors du champ politique car politique n’a rien à voir avec cette mauvaise habitude que prennent ceux qui nous représentent et qui consiste à  travailler davantage  à leur réélection plutôt qu’au bien commun.

La politique c’est « l’art de gérer la cité »

Alors, au collectif citoyen on s’intéresse à la politique et ce n’est pas une faute !

En tant que démocrates, nous voulons comprendre notre monde, nous voulons agir dans ce monde pour qu’il soit plus juste, plus tolèrant, plus partageux, plus démocratique.

Et c’est pour cela que nous organisons des conférences,  pour nous ouvrir à d’autres modes de pensée, découvrir d’autres points de vue, car rien n’est plus dangereux que la pensée unique, et rien n’est plus riche que la diversité.

Pierre rosanvallon, Paul Ariès, Patrick viveret , Corinne Lepage, Cynthia Fleury, Martin Hirch, Michèle Rivasi  sont de belles personnes qui nous ont délivré des points de vue parfois diamétralement opposés et qui ont pris sur le temps pour rejoindre les citoyens ordinaires. Merci à eux

imagesUnknown998124_10202093852403195_31708979_n  Unknown-3Unknown-1   Unknown-3Unknown-2

Merci aussi, à tous ceux que nous ne citons pas et qui sont venus nous enrichir ( nous compléterons prochainement la liste )

Notre règle éthique pour le choix des intervenants : la diversité des apports, la cohérence avec les valeurs citoyennes, ni droite, ni gauche, des intellectuels en recherche tout simplement.
Et quand la maire de Dieulefit supprime les subventions aux rencontres citoyennes pour « manque de neutralité » elle montre sa totale méconnaissance des règles démocratiques. Notre pays est le pays de la liberté de pensée, de la liberté d’expression et cela doit être strictement respecté. Aucun élu ne peut s’arroger le droit de choisir des intervenants et de porter sur eux de tels 
jugements erronés.