Louison Costes vous invite aux 400 ans de la Fontaine

 » Écoutez, humains, un autre conte : vous verrez que chez vous j’ai puisé ces leçons 

Louison Costes et ses partenaires vous présenteront ce spectacle dans le cadre des rencontres citoyennes : »Le Fabulatographe : un ciné-opéra pour fêter les 400 ans de La Fontaine ».

Faire vivre les fables de La Fontaine à travers la musique et la projection vidéo immersive, tel est le nouveau projet de l’Opéra de Reims et de la Compagnie les Monts du Rueil. La vidéaste Louison Costes habitante du territoire anime joyeusement le texte.

 Pour cela, les créateurs font appel à et des mélodies, en faisant vivre les animaux chers au grand fabuliste. Le corbeau et le renard iront en éclaireurs tout au long de ce spectacle fabuleux. 

ter les 400 ans de la naissance de Jean de La Fontaine, c’est un merveilleux prétexte pour replonger dans notre part d’enfance, retrouver cet univers qui nous avait fait sourire, et découvrir qu’aujourd’hui encore il nous invite à réfléchir. Avec cette gaité intemporelle qui fait que toujours nous tendons l’oreille, parfois sans même nous en apercevoir, lorsqu’il nous murmure ses morales empreintes de bon sens. 

Ce projet, nous l’avons voulu joyeux et poétique. La vidéo s’invite auprès des musiciens de l’orchestre, et permet de pousser plus loin encore le jeu avec les mots, avec la musique. Les images, intemporelles, éveillent en nous des sensations, des souvenirs, nous emportent dans toutes les époques. Elles sont à la fois des clins d’œil et des invitations au rêve. 

Nous avons imaginé une véritable interaction et des jeux de lumière avec les artistes sur scène, qui verront au-dessus de leur tète un lièvre trop sûr de lui et pourront peut-être, avec leur archet, attraper une morale au vol. Et nous ferons plonger, grâce à la musique de Vivaldi, dans des arabesques d’encre envoutantes. 

Car tout ceci est une fête ! Pour que tous, petits et grands, nous profitions de ce moment joyeux et nous nourrissions, l’air de rien, de sagesse et de philosophie. Et que nous nous laissions transporter par l’émerveillement de la musique, des images, des couleurs et des mots… 

Noël solidaire

Collectif Citoyen du Pays de Dieulefit : La solidarité est notre force !

Nous avons collecté des petits cadeaux qui ont fait chaud au cœur des habitants, adultes ou enfants les plus démunis dans cette période difficile.

Ce sont près de 200 cadeaux faits de jouets, trucs chauds, boites de chocolats, mots doux, jeux, qui ont été collectés

Ces cadeaux ont été déposés à la MAIRIE ou à la BOULANGERIE LA SOURCE qui ont grandement facilité cette action solidaire en ouvrant leur porte

Ces paquets cadeaux ont directement été livrés au resto du coeur de Dieulefit qui en a assuré la distribution. 

Merci à tous les participants et bonne année à tous !

contact@collectifcitoyen.org

Le p’tit journal

Découvrez dans le P’TIT JOURNAL les travaux du collectif citoyen qui a choisi de travailler le sujet de la TERRE et de la RESILIENCE ALIMENTAIRE.

L’exposition que nous avons réalisée pour la journée de la TERRE organisée par la mairie de Dieulefit est à la DISPOSITION DE TOUS

Club Med fermé : il faut réouvrir et redonner aux habitants ce joyau de Dieulefit

Calendrier mars

2éme formation  
Formation avec André Sieffert
Association Drômois d’Agroforesterie  
Réunion le Mercredi 11 mars 14h
Rassemblement au domaine de Cessonnet route de Mollans à Poët-Laval
Sur le jardin collectif, André Sieffert aidera à la mise en oeuvre des premières étapes de la mise en culture du jardin.

Formation gratuite / libre participation aux frais

Formation du jour en salle et sur jardin collectif du Cessonnet

Tout d’abord André Sieffert nous présentera son plan de formation sur l’année. 

Il nous nous transmettra les techniques de culture les plus aboutis en termes de rendement, avec un minimum d’intervention. 

Les enjeux de la maitrise de la production, la sobriété en eau grâce à l’agroforesterie 

La préparation des semis, rempotage, et semis en pleine terre 

Les potagers solidaires :

Compte rendu de la première formation

Coordinateur Jean-René Le Bas

Merci à Fleur Kaltenbach de nous avoir prêté gracieusement la salle de Mollans pour l’après-midi. Cette première formation a attiré entre 25 et 30 personnes (malgré une publicité faible car nous étions limités en place). Cette participation nous montre que notre initiative répond à une vraie demande.

Petit rappel sur les objectifs des potagers solidaires 

Ce projet de Potager solidaires se veut ambitieux, c’est-à-dire à la hauteur d’un des enjeux de notre époque : aller progressivement vers la résilience alimentaire, que chacun puisse, à terme :

  • Avoir les compétences suffisantes pour assurer sa survie alimentaire.
  • Cultiver une parcelle, seul ou à plusieurs, même en l’absence de propriété foncière. Nous sommes en contact sur ce sujet des mises à disposition de terre avec des municipalités du canton.
  • Recréer un lien intime avec la nature, la comprendre et jouir de sa générosité grâce au programme de formation que nous mettons en place.
  • S’intégrer au réseau de jardiniers solidaires que le collectif citoyen met en place
  •  S’enrichir mutuellement et vivre l’entraide dans ces belles initiatives qui émergent

Compte rendu de la rencontre du 12 février.

Sur le terrain : au potager de Mollans avec André Sieffert

Reconnaitre la qualité d’une terre potagère. Présence de verre d’insectes, souplesse de la terre. Les mains dans la terre nous avons pu découvrir différents aspects.

Stop au chiendent et autres herbes envahissante : Par la pose bâches pendant un an pour faire mourir le chiendent ou alors manuellement en bêchant son sol sur 20cm en enlevant toutes les racines

L’intérêt des analyses de terre avant mise en oeuvre d’un jardin : le collectif citoyen prend contact avec des spécialistes et vous indiquera les contacts, la méthodologie, les coûts de ces analyses lors de la prochaine formation

En salle

Comment préparer sa commande de semi, choisir ses espèces et faire son plan de culture : présentation à partir du travail mené aux Amanins.

Pour en savoir plus, découvrez l’ADAF 26
Association Drômoise d’Agroforesterie  Téléphone 04 75 52 25 43- contact@adaf26.org

L’association Drômoise d’Agroforesterie a été créée en septembre 2015 afin de développer l’agroforesterie et plus généralement le lien entre l’arbre, l’agriculture, les hommes et l’environnement sur le territoire de la Drôme et en Région Auvergne/Rhône-Alpes. Le but est aussi de créer une dynamique territoriale positive en redonnant une place à l’arbre dans la gestion de nos territoire et sur les fermes. Amener une approche agroécologique qui permette le bon fonctionnement des fermes et de leur environnement.


L’agroforesterie consiste à développer des cultures ou de l’élevage avec des arbres sur une même parcelle.

Elle permet d’adapter l’agriculture aux défis économiques, sociaux et environnementaux actuels en optimisant les ressources naturelles (soleil/carbone/eau/sol) afin de produire plus, mieux et avec le moins d’intrants possibles.

L’agroforesterie influence positivement son environnement ; crée des microclimats, améliore les sols, filtre l’eau, augmente la biodiversité, stocke du carbone et dessine nos paysages.

Fête des possibles

À l’initiative du Collectif pour une transition citoyenne plus de 3 000 associations vont organiser, en France, Belgique, Suisse et Canada, des rendez-vous festifs et militants à l’occasion de la FÊTE des POSSIBLES en septembre. Dans le cadre de ce mouvement, le Collectif citoyen du pays de Dieulefit et « les Peuples liés » au Poët-Laval ont voulu organiser un événement, SAMEDI 14 SEPTEMBRE, où tous les porteurs et les porteuses d’initiatives seront invité.e.s à présenter leurs projets pour une transition écologique et économique. A 18 h vous pourrez assister à la lecture de textes de Greta Thunberg par cinq jeunes, de 13 à 16 ans, suivie d’un débat. la soirée s’achévera par un bal où vous pourrez venir costumés sur le thème  » imaginons le monde de demain ».

21 et 28 septembre Journées de la paix au Poët Laval

Flyer 28 septembre

En Septembre, la mairie du Poët-Laval veut célébrer la Paix.

Le 21 septembre, journée internationale de la Paix,

les enfants de l’école, leurs parents, leurs amis sont conviés à se rassembler au Château des Hospitaliers et ses jardins pour un pique-nique convivial, à midi,à l’occasion de l’exposition dans le Château des créations artistiques des enfants pendant le temps du périscolaire lors du  premier semestre 2019.Animations dans le village.

Le 28 septembre, la mairie propose d’autres rendez-vous :

  • 15h : projection du film d’animation (enfants/adultes), « L’oiseau bonheur ».

Un film de Seiji Arihara

Unfilm poignant, l’histoire d’une petite fille qui découvre le bombardement atomique de Hiroshima. Mais cette histoire est aussi pleine de poésie ; elle remplit de bonheur et d’espoir.

  • 16h : pause récréative
16h30 : « La bombe et nous ».

Un film de Xavier-Marie Bonnot

Sommes-nous pris au piège de l’arme nucléaire ? Peut-on vivre sans elle ?
Peut-on penser le monde autrement que par un équilibre de la terreur ?
Est-elle, au contraire, un gage de paix et de stabilité ?
Les intervenants viennent de tous bords : militaires, scientifiques, historiens, militants, hommes politiques. Certains sont pour le désarmement, d’autres sont contre. Leur parole et leur expertise permettent de mieux comprendre la bombe atomique et les enjeux qu’elle représente aujourd’hui et demain.

17h45 : pause récréative

·      18h15 : conférence-débat avec Paul Quilès, ancien ministre, co-auteur de « L’illusion nucléaire » et d’autres ouvrages sur l’arme atomique.
  • 19h 30 – 20h : repas partagé et suite des discussions sur les lieux du mini-golf, avec l’association Les Peuples Liés

Vendredi 8 janvier 18h à la Halle : le film

Le Collectif citoyen du pays de Dieulefit vous invite à assister au film documentaire (Agdal) qui présente les communautés agraires des territoires montagneux du Haut-Atlas marocain.
L’agdal signifie en langue berbère pâturage. Le film présente un territoire communautaire dont les ressources naturelles sont protégées par des pratiques agricoles et pastorales de « conservation participante », héritées d’un passé lointain et encore présentes dans les sociétés berbères.
Le film sera suivi d’un débat avec un habitant de Dieulefit, Laurent Auclair qui est géographe et chercheur à l’université d’Aix-Marseille et qui a participé à la réalisation du film et écrit le livre Agdal.
La soirée se terminera par une soupe partagée et un buffet. Libre participation aux frais.

Démocratie vivante : changeons localement !

 Lors de la réunion « réinventer une démocratie vivante »  il fut proposé de commencer par redynamiser la démocratie locale, et faire des propositions constructives dans le cadre des débats citoyens. Aussi,  nous avons formulé des propositions qui furent présentées, pour la première fois, au conseil municipal de dieulefit. La même démarche sera faite en direction des conseils municipaux et communautaires de notre territoire, dans un esprit serein.

Parole aux habitants : cliquez et découvrez ces propositions

CR 28 01 19

La première réunion de présentation de nos propositions, mercredi 30 janvier 18h au conseil municipal de Dieulefit, n’a pas permis de débattre car Mme la maire a déclaré sont oppositions à toutes les propositions, face à un conseil municipal muet. Le débat est clos avant d’avoir commencé.

Même fermeture au débat en ce qui concerne le rejet du festival dédié aux jeunes et organisé par la Bizzart nomade : ce festival de grande qualité culturelle, dont nous avions demandé le maintien, ne se tiendra plus dans notre commune.

 

Réinventer une démocratie vivante

Réinventer une démocratie vivante

Compte rendu de l’atelier citoyen du Lundi 14 janvier 18h au foyer de la Halle

40 participants

 Le Collectif Citoyen est présent dans cette période de débat : il ne s’agit pas pour nous de mettre en place le « grand débat »  organisé par le gouvernement qui annonce dès à présent qu’il n’y aura aucune modification des orientations retenues. En démocratie participative, le préalable à tout débat est que les propositions citoyennes seront être étendues et donneront lieu à des ajustements, à des modifications des politiques en cours.

Depuis 17 ans, le Collectif citoyen organise des débats sur les enjeux de société, la démocratie, les valeurs citoyennes. Depuis 17 ans nous formulons des propositions sur le climat, la mobilité, le soutien aux plus fragiles, le développement de nos territoires…Force est de conter que nos propositions peinent à être entendues et le moment est venu d’en parler.

Nous faisons le constat de difficultés réelles qui affectent notre démocratie : Les richesses se créent , elles sont mal redistribuées : les plus riches voient leur capital en augmentation permanente,  la pauvreté augmente et ce sentiment d’injustice est au centre de tous les débats

Collecte de paroles 

Notre premier travail citoyen fut de collecter et d’entendre les paroles de ceux qui ont comme seul espace de parole, les ronds points, et qui nous interpellent, sans pour autant nous les approprier. Nous sommes dans la première phase de réflexion partagée qui nous aidera à nous faire une opinion.

Paroles de ronds points à découvrir  : réunion democratie

Nous sommes majoritairement convaincus qu’il faut revoir nos institutions et redonner vie à la démocratie :

Paroles de ronds points à découvrir : démocratie 2

Des propositions sont formulées pour mettre en place la démocratie participative en commençant par nos territoires.

Paroles de ronds points à découvrir : Démocratie locale3

Dans une démocratie vivante, les citoyens doivent avoir des lieux mis à disposition, des moyens pour travailler, des espaces de dialogue institutionnalisés, la possibilité de construire des projets en partenariat avec les élus, le droit de saisine des institutions sur des sujets d’intérêt général et de protection des biens communs.
Nous croyons au débat, et nous avons tout à inventer.

L’histoire ne fait que commencer !

Film débat : « je suis MOI, trisomique et j’invente ma vie »

Flyer-Clemence         –Flyer-verso-pdf-

Je suis MOI, trisomique et j’invente ma vie !

Film /débats : « Mention particulière »

INVITATION

Samedi 9 juin 16h salle des fêtes du Poët Laval

La Mairie du Poët-Laval, le Collectif Citoyen du pays de Dieulefit ont heureux d’accueilli CLÉMENCE, ses amis et la productrice du film Catherine Ruault-Castera :

‘MENTION PARTICULIÈRE »
A travers ce magnifique film, ils nous ont parlé de leur manière de vivre une vie différente, avec le parcours complexe qui fut le leur : une soirée riche en évènements, en témoignages et en partages.

 Chaque personne en situation de handicap est d’abord elle même, unique avec, avec sa façon à elle de vivre sa vie.

Samedi 9 juin : Clémence nous a accueillis pour un moment de dialogue et de partage.

Habitante de Montboucher, Clémence a 26 ans, elle est ELLE, un peu différente, avec un chromosome en plus.
 Titulaire d’un diplôme d’animatrice de la petite enfance, elle se rend chaque jour au centre périscolaire de sa commune où elle travaille. Puis, elle prend son violon et apprend ses partitions, car elle joue dans un orchestre. Accompagnée par ses parents, elle a découvert la danse, le violon et la musique et s’est appropriée des espaces de création et de rêve.

Elle joue le rôle d’Adèle dans le film ‘MENTION PARTICULIÈRE » réalisé par de Christophe Campos, produit par Catherine Ruault-Castera et TF1

Ce film nous parle avec sensibilité, des difficultés qu’ont des jeunes porteurs de handicaps. Leurs parcours sont différents, car il n’y a aucun modèle, mais ils ont un point commun : la complexité des parcours, pour trouver SA place et poser SA parole dans un monde où les représentations figent les regards.

Avec ce film, Clémence a vécu une aventure exceptionnelle, qu’elle partagera avec vous, en présence de la productrice, de Marie Dal Zotto qui a le rôle principal, et de leurs parents.