Article mis en avant

L’école sera réhabilité oui mais comment ?

Notre association collectif citoyen est inscrite dans une démarche participative : nous avons été sollicités par des habitants et des enseignants pour travailler le dossier de la rénovation de l’école du Juncher et le transfert annoncé de l’école maternelle sur ce site

Nous avons rencontré des parents des enseignants, des agents de service, des animatrices des écoles…
Nous portons à la connaissance de tous, les informations recueillies pour permettre à chacun de comprendre les divers aspects de ce dossier complexe

De la restauration du Juncher, validée par tous, au transfert de l’école maternelle qui suscite de nombreuses réserves 

L’actuelle municipalité de Dieulefit a inscrit dans son programme la rénovation nécessaire de l’école du Juncher, âgée de 48 ans. Elle n’a pas tardé à soumettre à la réflexion d’une commission municipale, d’enseignants et représentants de parents d’élèves son projet d’importance étudié par le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la Drôme (CAUE) pour travailler sur deux hypothèses :

Option 1 : Restaurer l’école élémentaire publique du Juncher : 

Isolation thermique et énergétique du bâtiment.

Réorganisation de la destination des 12 salles occupées par 4 classes d’élèves et des ateliers scientifiques, artistiques, informatiques, vidéo et bibliothèque.

Maintien de l’espace consacré au périscolaire

Installation en ces lieux de la restauration BIO

 Amélioration de la cour de récréation, plus verte, plus naturelle et offrant plus de bien-être aux élèves.

Coût annoncé 1 300 000 € dont 30% sont l’objet d’une subvention énergétique.

Option 2 : Regrouper l’école maternelle et l’école élémentaire au Juncher. 

 Possibilité d’installer les petits « pour que la maternelle bénéficie également des avantages que présenteront ces travaux ».

 Construction d’une nouvelle école maternelle à proximité et sur les terrains de l’école élémentaire. 

Le 18 octobre la mairie a tranché : l’école maternelle doit déménager et ne sera pas reconstruite !

« Nous travaillons une seule hypothèse : la rénovatiodu Juncher qui sera associée à un regroupement de l’école maternelle sur le site ».

L’école maternelle ne sera pas reconstruite mais réunie dans le bâtiment existant. »

« Nous allons faire appel à une équipe de maitrise d’œuvre qui étudiera la rénovation et le regroupement des deux écoles. »

Coût annoncé lors du comité de pilotage du 18 octobre 2021 : 4 000 000 €

Cette décision abrège le temps de la réflexion annoncé et nous interroge.

Il est urgent de reprendre la concertation

La décision de transférer l’école maternelle sans que les parents ne soient informés a suscité de vives réactions. 

Si une concertation a eu lieu ce fut avec un très petit groupe de personnes.

Un questionnaire a été déposé aux parents le 21 octobre après que la décision du transfert de l’école maternelle ait été prise.

Voici les questions qui nous ont été posées :

Dans ce questionnaire, les parents ne sont pas invités à donner leur avis sur les questions qui les préoccupent :

  • Le transfert de l’école maternelle qui occupe actuellement des locaux adaptés aux jeunes enfants, dans un site naturel et à proximité de la crèche, de la piscine dans laquelle les petits barbotent l’été est -il accepté par les parents et les enseignants ?
  • Quelle place sera réservée aux petits enfants sur le site du Juncher : classes en rez-de-chaussée ? taille des classes et des ateliers ? dortoir ? salle de motricité ?
  • Les classes du Juncher conserveront-elles les ateliers qui sont installées dans les classes libres ou reviendra-t-on, faute de place à la classes exigüe de grand papa ?
  • Y aura -t-il une classe adaptée pour les enfants handicapés ?
  • L’accessibilité au parking se ferait pour les enfants de l’école élémentaire coté gymnase par un « dépose minute », l’ancien parking étant destiné aux classes maternelles : quelle serait la sécurité ? n’y aurait -il pas un recul de la relation parents écoles si les enfants sont déposés plutôt qu’accompagnés ?
  • La cantine BIO sera-t-elle installée dans l’école : où ?
  • Les animatrices du périscolaire qui utilisent les salles du rez-de-chaussée pour permettre aux 40 enfants de vivre jouer dedans /dehors, et aux parents les échanges du matin, garderont-elle leurs salles ?
  • Ne risque-t-on pas une fermeture de classe : 170 enfants de 2 à12 ans pour 7 classes= 24 enfants par classe, 170 enfants pour 6 classes = 28 enfants par classe, norme de l’éducation nationale ?

Quelles propositions : prendre le temps du partage d’information, du débat avant de décider

La décision de transfert de l’école maternelle et la restructuration du Juncher est prématurée.
Ces transformations doivent être rapidement présentées au public pour que chacun puisse s’approprier le projet et être rassuré : les parents veulent être certains que les conditions de vie des enfants seront améliorées si ces projets prennent forme.

Les nouvelles organisations choisies doivent être expliqués aux parents 

La coût très important de ces projets doit être expliqué à la population : 4 millions d’euros

Le devenir des bâtiments de l’école maternelle après transfert doit être clarifié pour bien comprendre s’il est judicieux de chambouler le mode de vie des jeunes enfants 

10 propositions pour résoudre le problème

1- Mettre en place une très large concertation car un projet éventuel évalué à 4 millions d’euros concerne autant les parents d’élèves que les habitants de Dieulefit.

2- Etudier les 2 options : restauration de l’école primaire avec ou sans reconstruction de l’école maternelle.

3- Comparer les enjeux, les coûts, l’impact affectif pour tous ceux qui ont en charge l’école maternelle et se sentent blessés par les décisions en cours.

4- Laisser aux équipes enseignantes la maitrise des projets pédagogiques et leur adaptation à l’âge des enfants. 

5- Refuser tout projet qui amputerait l’espace de vie du Juncher et ferait disparaitre les salles d’ateliers pédagogiques.

6- Cour du Juncher : maintien de l’espace actuel et végétalisation.

7 Adapter les locaux du Juncher pour l’accueil des enfants handicapés du territoire qui ont besoin d’un enseignement spécialisé.

8- Réfléchir à l’aménagement de l’actuel parking du Juncher, exigu et dangereux pour les enfants quittant seuls l’école.

9- Trouver une alternative à la « dépose minute pour les enfants de l’école primaire », cette solution étant inadaptée aux relations parents/enseignants.

10- Garder la séparation administrative des deux écoles, les directions actuelles et anticiper sur une fermeture de classe éventuelle

Partager :