Le collectif citoyen n’est pas un parti politique

Sommes-nous un parti politique : la réponse est NON bien évidemment

Sommes-nous hors du champ politique la réponse est : la réponse est OUI mais…Pas politiques mais passionnés de politique et de démocratie participative, tel est notre statut.

Nous sommes hors du champ politique parce que les politiques n’accordent pas  assez de place aux citoyens : ils décident seuls en petit comité, n’interrogent les habitants que lorsque la fronde est aux portes de la cité et se dispensent de toute transparence  : les dossiers qui devraient être consultables en démocratie avant tout processus de décision le sont rarement ou sont communiqués dans des délais tellement courts que personne ne peut y travailler.

Nous sommes hors du champ politique car la politique n’est pas ce cinéma qui nous est aujourd’hui imposé avec les joutes oratoires d’une poignée d’élus qui squattent toutes les places à responsabilité, et ne s’intéressent vraiment aux citoyens que la veille des votes pour les renvoyer à leurs foyers le lendemain.

Nous sommes hors du champ politique car politique n’a rien à voir avec cette mauvaise habitude que prennent ceux qui nous représentent et qui consiste à  travailler davantage  à leur réélection plutôt qu’au bien commun.

La politique c’est « l’art de gérer la cité »

Alors, au collectif citoyen on s’intéresse à la politique et ce n’est pas une faute !

En tant que démocrates, nous voulons comprendre notre monde, nous voulons agir dans ce monde pour qu’il soit plus juste, plus tolèrant, plus partageux, plus démocratique.

Et c’est pour cela que nous organisons des conférences,  pour nous ouvrir à d’autres modes de pensée, découvrir d’autres points de vue, car rien n’est plus dangereux que la pensée unique, et rien n’est plus riche que la diversité.

Pierre rosanvallon, Paul Ariès, Patrick viveret , Corinne Lepage, Cynthia Fleury, Martin Hirch, Michèle Rivasi  sont de belles personnes qui nous ont délivré des points de vue parfois diamétralement opposés et qui ont pris sur le temps pour rejoindre les citoyens ordinaires. Merci à eux

imagesUnknown998124_10202093852403195_31708979_n  Unknown-3Unknown-1   Unknown-3Unknown-2

Merci aussi, à tous ceux que nous ne citons pas et qui sont venus nous enrichir ( nous compléterons prochainement la liste )

Notre règle éthique pour le choix des intervenants : la diversité des apports, la cohérence avec les valeurs citoyennes, ni droite, ni gauche, des intellectuels en recherche tout simplement.
Et quand la maire de Dieulefit supprime les subventions aux rencontres citoyennes pour « manque de neutralité » elle montre sa totale méconnaissance des règles démocratiques. Notre pays est le pays de la liberté de pensée, de la liberté d’expression et cela doit être strictement respecté. Aucun élu ne peut s’arroger le droit de choisir des intervenants et de porter sur eux de tels 
jugements erronés.