Louison Costes vous invite aux 400 ans de la Fontaine

 » Écoutez, humains, un autre conte : vous verrez que chez vous j’ai puisé ces leçons 

Louison Costes et ses partenaires vous présenteront ce spectacle dans le cadre des rencontres citoyennes : »Le Fabulatographe : un ciné-opéra pour fêter les 400 ans de La Fontaine ».

Faire vivre les fables de La Fontaine à travers la musique et la projection vidéo immersive, tel est le nouveau projet de l’Opéra de Reims et de la Compagnie les Monts du Rueil. La vidéaste Louison Costes habitante du territoire anime joyeusement le texte.

 Pour cela, les créateurs font appel à et des mélodies, en faisant vivre les animaux chers au grand fabuliste. Le corbeau et le renard iront en éclaireurs tout au long de ce spectacle fabuleux. 

ter les 400 ans de la naissance de Jean de La Fontaine, c’est un merveilleux prétexte pour replonger dans notre part d’enfance, retrouver cet univers qui nous avait fait sourire, et découvrir qu’aujourd’hui encore il nous invite à réfléchir. Avec cette gaité intemporelle qui fait que toujours nous tendons l’oreille, parfois sans même nous en apercevoir, lorsqu’il nous murmure ses morales empreintes de bon sens. 

Ce projet, nous l’avons voulu joyeux et poétique. La vidéo s’invite auprès des musiciens de l’orchestre, et permet de pousser plus loin encore le jeu avec les mots, avec la musique. Les images, intemporelles, éveillent en nous des sensations, des souvenirs, nous emportent dans toutes les époques. Elles sont à la fois des clins d’œil et des invitations au rêve. 

Nous avons imaginé une véritable interaction et des jeux de lumière avec les artistes sur scène, qui verront au-dessus de leur tète un lièvre trop sûr de lui et pourront peut-être, avec leur archet, attraper une morale au vol. Et nous ferons plonger, grâce à la musique de Vivaldi, dans des arabesques d’encre envoutantes. 

Car tout ceci est une fête ! Pour que tous, petits et grands, nous profitions de ce moment joyeux et nous nourrissions, l’air de rien, de sagesse et de philosophie. Et que nous nous laissions transporter par l’émerveillement de la musique, des images, des couleurs et des mots… 

Partager :