Il faudra rendre des comptes

Libre parole

Ils devront nous rendre des comptes!! M. Balussou

Cela fait bientôt un mois que cette saloperie de coronavirus nous angoisse et nous enlève des parents ou des amis. Cela fait aussi un mois que Macron et son gouvernement tâtonnent, tergiversent, hésitent. Et, in fine, ils ont toujours un train de retard pour prendre des décisions sanitaires avec les conséquences dramatiques que cela engendre inévitablement.

Quant aux décisions économiques et sociales, non seulement elles ont, elles aussi tardé, mais elles sont toujours motivées par l’obsession de nos dirigeants à vouloir encore protéger, même dans les heures les plus sombres leurs amis, grands patrons et groupes financiers. Ils consentent à saupoudrer quelques miettes à nous tous, salariés, chômeurs, vieux… pour tenter de nous calmer et de faire taire  » ceux qui voudraient fracturer le pays ou qui n’auront pas été à la hauteur »comme a osé le dire Macron sans honte!

Leur plan d’urgence sanitaire qui détricote encore un peu plus les droits des travailleurs n’aurait été élaboré que pour sauver l’économie du pays, se justifient-ils et n’aurait qu’une durée limitée. Sauf que Le Maire a dû pourtant avoué que ce sera jusqu’au 31 Décembre 2020! Pourquoi si longtemps, si ce n’est pour tenter de le pérenniser quand, ils l’espèrent, les Français en auront peut-être oublié les reculs importants?

Mais, à l’opposé, les entreprises petites ou grandes bénéficieront, elles de reports voire de l’annulation de remboursements de prêts, des factures d’eau, d’électricité ou de gaz. Rien d’analogue pour les plus fragiles d’entre nous qui, s’ils parviennent à survivre au virus, croupiront faute d’aides indispensables de la collectivité nationale.

Ah si ! Macron évoque sans vergogne mais sans échéance, le versement d’une prime de 1000 euros, une, aux agents hospitaliers soit 80 euros (!) par mois pendant une année à venir! Quel mépris pour celles et ceux qui auront risqué leurs vies durant des semaines et des mois pour sauver les notres. Mais ce ne sont pas des primes ponctuelles que ces professionnels demandent. C’est une reconnaissance décente de la part de la Nation qu’ils réclament par une revalorisation conséquente de leurs salaires ! Ils veulent que le gouvernement les entende enfin pour l’amélioration nécessaire de leurs conditions de travail pour eux et les malades que nous sommes toutes et tous potentiellement.

A côté de cela, la BCE inonde les banques de 750 Milliards d’euros de liquidités, le G20 de 5000 Milliards, oui cinq mille!!!!!!!!!! Pour qui? Pour quoi? Sauver l’ordre ultra-libéral d’une mondialisation financiarisée et capitalistique qu’il faut à tout prix épargner et même conforter.

L’Europe, elle, est plus prompte à fliquer les citoyens grâce à des bornes permettant la traçabilité des portables des porteurs du virus, parait-il, qu’à investir massivement dans les services publics de nos pays.

Le foutage de gueule continue! C’est insupportable! Pendant ce temps, les malades agonisent, les vieux meurent dans les EHPAD, les soignants s’épuisent et se contaminent faute de protection, les éboueurs s’exposent aussi aux pires dangers, les caissières affrontent en permanence le coronavirus, les travailleurs du nucléaire, déjà confrontés aux risques majeurs de contamination nucléaire, continuent à travailler sans les protections élémentaires pourtant rappelées par l’ASN, les policiers contaminent et se contaminent faute de masques eux également!!

Il va donc falloir que nos dirigeants rendent quand-même des comptes au pays. Il va falloir qu’ils soient, pour beaucoup d’entre eux, traduits puis éventuellement punis par la Justice pour leur incompétence ou pire pour leur volonté délibérée de protéger les lois du marché au profit des intérêts de quelques-uns ou de grands groupes privés mondialisés et au détriment du bien public pendant cette période terrible de crise sanitaire!

Partager :