Réinventer une démocratie vivante

Réinventer une démocratie vivante

Compte rendu de l’atelier citoyen du Lundi 14 janvier 18h au foyer de la Halle

40 participants

 Le Collectif Citoyen est présent dans cette période de débat : il ne s’agit pas pour nous de mettre en place le « grand débat »  organisé par le gouvernement qui annonce dès à présent qu’il n’y aura aucune modification des orientations retenues. En démocratie participative, le préalable à tout débat est que les propositions citoyennes seront être étendues et donneront lieu à des ajustements, à des modifications des politiques en cours.

Depuis 17 ans, le Collectif citoyen organise des débats sur les enjeux de société, la démocratie, les valeurs citoyennes. Depuis 17 ans nous formulons des propositions sur le climat, la mobilité, le soutien aux plus fragiles, le développement de nos territoires…Force est de conter que nos propositions peinent à être entendues et le moment est venu d’en parler.

Nous faisons le constat de difficultés réelles qui affectent notre démocratie : Les richesses se créent , elles sont mal redistribuées : les plus riches voient leur capital en augmentation permanente,  la pauvreté augmente et ce sentiment d’injustice est au centre de tous les débats

Collecte de paroles 

Notre premier travail citoyen fut de collecter et d’entendre les paroles de ceux qui ont comme seul espace de parole, les ronds points, et qui nous interpellent, sans pour autant nous les approprier. Nous sommes dans la première phase de réflexion partagée qui nous aidera à nous faire une opinion.

Paroles de ronds points à découvrir  : réunion democratie

Nous sommes majoritairement convaincus qu’il faut revoir nos institutions et redonner vie à la démocratie :

Paroles de ronds points à découvrir : démocratie 2

Des propositions sont formulées pour mettre en place la démocratie participative en commençant par nos territoires.

Paroles de ronds points à découvrir : Démocratie locale3

Dans une démocratie vivante, les citoyens doivent avoir des lieux mis à disposition, des moyens pour travailler, des espaces de dialogue institutionnalisés, la possibilité de construire des projets en partenariat avec les élus, le droit de saisine des institutions sur des sujets d’intérêt général et de protection des biens communs.
Nous croyons au débat, et nous avons tout à inventer.

L’histoire ne fait que commencer !

Partager :