Transports : quelles propositions pour demain ?

Depuis 17 ans le Collectif Citoyen a multiplié les réunions sur les transports et formulé des propositions pour faciliter les déplacements des habitants de notre contrée. Nous avons proposé des solutions de covoiturage, transmis le plus largement possible le lien sur le site de covoiturage initiés par le département, ouvert au local un tableau permettant de s’inscrire pour covoiturer. Les résultats ne furent pas à la hauteur de nos attentes et nous remettons l’ouvrage sur l’établi car la situation devient alarmante.

C’est au nom d’une volonté écologique que les taxes sur les énergies fossiles sont mises en place et l’augmentation du prix du pétrole sert de prétexte à la création de nouvelles taxes

60% du prix du carburant provient des taxes.

L’article 1er de la loi de Transition énergétique prévoit que pour toutes hausses de la fiscalité écologique, le gouvernement est obligé de baisser à niveau équivalent les taxes sur les produits écologiques »

quelques données pour comprendre 

Analyse du prix réel des carburants avec 1,5€ à la pompe

Poids du pétrole brut 35 centimes

Poids du transport, du raffinage et de la distribution, c’est de 15 à 20 centimes(un montant stable depuis plusieurs années).

Soit un premier total entre 50 et 55 centimes.

Taxes gouvernementales 1€

Taxes et écologie

Taxes sur les énergies fossiles : 23 milliards d’euros

Taxes ciblées sur les mesures écologiques : 3 milliards d’euros

Coût pour les ménages modestes

Augmentation des prix à la pompe :

DIESEL + 23%,

ESSENCE + 14% Les tarifs dépassent désormais 1,5€ le litre

Une nouvelle taxe est prévue en 2019

Les taxes pour un parcoures annuel de 25000km représentent 1500€

Aides pour changer de véhicule 

La prime à l’achat d’un véhicule neuf de 2000€ pour les ménages non imposables et de 1000 euros pour les autres .

Santé publique

L’Organisation mondiale de la santé indique que 9 personnes sur 10 respirent un air pollué et que 7 millions meurent chaque année à cause de l’exposition aux particules fines issues des véhicules et de l’industrie.

Pas de conclusion : le débat est ouvert

Le problème de santé public est bien réel, celui de la pollution aussi, mais les solutions sont inadaptées et très pénalisantes pour les plus modestes.

Tout doit être mis sur la table, avec une nécessaire transparence bien difficile à obtenir aujourd’hui. Surtout,  il et indispensable de prendre en compte les dimensions humaines et sociales du problème avant que la colère prenne les formes les plus absurdes que nous combattons : celles de la montée des extrémismes.

Les solutions alternatives moins pénalisantes doivent être explorées : aide au covoiturage, gratuité des transport collectifs , indemnité kilométriques de compensation et nous devons y réfléchir ensemble.