Libre parole : Les signes de fermeture envoyés par la municipalité de Dieulefit :

Libre parole : Analyse de Mariette Cuvellier

Il y a lieu de s’inquiéter des signes de fermeture, envoyés par la municipalité de Dieulefit.

Défiance à l’égard des militants engagés dans des projets solidaires :

La municipalité a bloqué la création d’un Espace de Vie Social que nous construisions avec le Caisse d’Allocation Familiale, et l’emploi qui y était lié.

justification de Mme la Laire : « il apparaît que compte tenu de sont engagement militant affirmé, votre association ne peut être porteur d’une telle structure »

Le Collectif Citoyen a du abandonner toutes ses activités dédiées aux plus fragiles (aide aux devoirs, soutien numérique, jardins solidaires) faute de financements.

Une autre association tente de reprendre ces projets dans un contexte financier difficile.

 Défiance à l’égard de la liberté d’expression

Les 17è rencontres citoyennes prévues en octobre seront éventuellement soutenues, si leur contenu convient à l’équipe municipale qui redécouvre la censure.

 Défiance à l’égard de la jeunesse

Aujourd’hui, c’est le délit de marginalité qui est créé : les jeunes du territoire ont créé l’oasis Bizzart travaillant un an pour créer un espace éphémère de grande qualité artistique, avec concerts, performances, débats. 3000 jeunes viennent de fort loin pour partager ces moments et aucune dégradation ou violence n’ont été signalées.
La municipalité reconnaît la qualité des spectacles, mais ne veut plus d’un public qui a un comportement inadmissible dans le village citant «  des déambulations à moitié déshabillées, du camping sauvage, de l’urine en divers endroits »

Dans le même temps le conseil municipal offre les plus beaux espaces Dieulefitois aux campings de luxe qu’aucun jeune ne peut s’offrir.

Il est urgent que la municipalité retrouve le sens de l’accueil, de l’ouverture, de la solidarité qui font défaut aujourd’hui.

Nous espérons qu’en 2019, les jeunes du territoire auront toute leur place, avec leur différence, leur créativité et leur joie de vivre.

Il est indispensable que la municipalité revienne sur sa décision, les accueille à nouveau et leur apporte sa contribution technique en mettant en place des espaces de camping éphémères, avec toilettes et eau comme elle sait le faire pour d’autres événements locaux.

« Dieulefit la ville où nul n’est étranger et dans laquelle les jeunes, les citoyens engagés pour la promotion des valeurs citoyennes ont toute leur place »