Le cri de la génération climat à Dieulefit

    IRRINTZINA Le cri de la GÉNÉRATION CLIMAT

Face au sentiment d’impuissance que provoque l’extrême gravité du dérèglement climatique, quelques militants de l’organisation basque Bizi ! font un pari fou : construire en quelques années une mobilisation sans précédent en vue de la COP21 et lancer un grand mouvement non-violent pour le climat : Alternatiba.

De Bayonne à Paris, sur des vélos multiplaces, coup de pédale après coup de pédale, en multipliant les villages des alternatives, de petites victoires en grandes mobilisations contre les multinationales des énergies fossiles et les banques qui les soutiennent : un film raconte les étapes de cette mobilisation.

Irrintzina, c’est un cri d’alarme sur l’effondrement de notre monde mais c’est aussi un cri de joie poussé par des centaines de militants déterminés qui ont réalisé que si, ensemble, ils ne faisaient rien, personne ne le ferait à leur place.

Comme le rappelle la journaliste Naomi Klein dans Dire Non ne suffit plus, si nous ne faisons rien, c’est la génération de nos enfants qui « subiront des conditions climatiques extrêmes – tempêtes et sécheresses et incendies et montée du niveau des mers -, et les tensions économiques et sociales qu’elles entraîneront. Car dire «non» ne suffit plus. Ce moment de notre histoire exige davantage : un «oui» assourdissant à des solutions alternatives et démocratiques – un «oui» qui fixerait un cap audacieux pour prendre soin du monde que nous voulons, et dont nous avons besoin. »

A Dieulefit nous avons commencé ce combat  ensemble, à vélo,  pour que la génération climat se lève et fasse pression sur les décideurs et les politiques !