Des conseils villageois prennent en main l’avenir de la commune

Des conseils villageois prennent en main l’avenir de la commune d’Arvieu (12)

Depuis 2014, à Arvieu dans l’Aveyron, dix conseils de villageois construisent avec les élus l’avenir de leur commune. En quelques mois, ils ont établi un plan d’actions collectives à mener d’ici 2020. Huit nouvelles familles ont déjà été accueillies en 2015.

 Pour les élus de cette commune de 870 habitants dans l’Aveyron, l’accueil n’est pas un vain mot. « Arvieu avait été la seule commune du secteur à avoir répondu en 1998 à notre recherche d’un local gratuit durant quelques mois pour soutenir le démarrage de notre activité », témoigne le co-gérant d’une Scop spécialisée dans la gestion web et multimédia qui emploie aujourd’hui 14 salariés. Lorsque les édiles de la commune sont interpellés par les jeunes de la Scop, très inquiets face au recul démographique, ils décident de passer à l’action : il faut donner envie de vivre et de travailler à Arvieu. D’autant qu’à l’échelle départementale, la question de l’accueil est prise au sérieux avec la création en 2013 de la marque « Aveyron vivre vrai ».

Dix conseils villageois pilotés par un habitant référent ou un élu

Une consultante, sollicitée pour réaliser un diagnostic, encourage les élus à mener une démarche participative avec la population. Courant 2014, ils se réunissent pour se mettre d’accord sur cet état des lieux ainsi que sur une proposition de plan d’actions à mener d’ici 2020 et organisent à 6 mois d’intervalle deux réunions publiques auxquelles participent plus de 90 habitants. Les participants prennent connaissance de la démarche, amendent et complètent le plan d’actions, ainsi que l’organisation pour les mettre en œuvre. Tous les aspects de la vie sont abordés : habitat, commerces, services, culture, numérique, loisirs, alimentation, agriculture ainsi que communication. En juin 2015, dix conseils villageois thématiques d’une dizaine de personnes chacun, pilotés par un animateur et/ou élu référent, sont mis en place. Rapidement, des premières actions sont lancées : création d’un comité d’accueil de nouveaux arrivants, réflexion sur la réutilisation de l’ancienne Poste…

Les habitants, meilleurs ambassadeurs de la commune

Les premières initiatives résultent d’un engagement bénévole des habitants et des élus. Elles ont demandé pour l’instant peu de moyens financiers de la part de la commune. Par exemple, le site internet d’accueil des nouveaux habitants a été gracieusement créé par le gérant de la Scop. La devise « Si personne ne sait, personne ne vient ! » se traduit par une stratégie de communication permanente : en plus du site dédié à l’accueil des nouveaux habitants, articles dans presse locale, émissions de radio nationale… Cela semble fonctionner, et le bouche à oreille fait le complément.

En 2015, huit nouvelles familles et leurs sept enfants sont accueillies sur Arvieu : reprise de deux commerces, accueil d’une première télétravailleuse et de plusieurs professionnels qui travaillent à domicile, création de quatre emplois, pérennisation de services privés et publics…

La communauté de communes y voit un laboratoire pour son territoire

Le 15 janvier 2016, les habitants sont de nouveau réunis afin de redessiner le cœur de bourg avec l’aide d’un architecte. La fibre optique arrivant jusqu’au village, l’objectif est d’y développer notamment des services connectés au très haut débit. Des projets très divers sont envisagés : création d’un fablab, d’un tiers-lieu convivial, d’un espace de coworking, d’un service d’autopartage d’un véhicule électrique… Une liste des partenaires est dressée et les dossiers de financement préparés pour être déposés entre autre auprès de la communauté de communes de Lévézou Pareloup, elle-même engagée depuis quelques mois dans une démarche active d’accueil de nouveaux habitants « Arvieu expérimentant depuis 2014 les nouvelles politiques d’accueil et de développement rural grâce au numérique (20 emplois), la communauté de communes nous a missionné pour être incubateur auprès des autres villages du Lévézou », explique le maire, Gilles Bounhol.

Prochaines pistes d’actions : filières locales, agriculture, habitat

Les objectifs qui ont fixés avec les habitants pour « Arvieu 2020″ ont été précisément décrits : installation de 20 nouvelles familles, 30 emplois fixés localement (20 actuellement), rénovation de 3 à 10 logements attractifs, occupation des cinq lots actuellement vacants, création de 20 événements dans les nouveaux espaces partagés.

« Parmi les prochaines actions prévues en 2016, le conseil villageois Agricole travaillera sur le développement de filières locales pour favoriser une activité agricole rentable et pérenne, poursuit le maire. Le conseil villageois Habitat se penchera sur l’habitat en centre-bourg, mal rénové et peu attractif. Il a constitué une liste des bâtis vacants et prévoit le lancement d’un programme immobilier public/privé, avec tous les partenaires possibles : propriétaires, habitants, investisseurs publics et privés, bailleur social… »

Facteurs de réussite

« Pour réussir une telle mobilisation, il ne faut pas compter son temps, mais cela ne suffit pas. Il faut aussi des leaders, comme le gérant de la Scop, poursuit le maire. Nous élus, sommes des passeurs et des facilitateurs. » Ainsi que le précise le gérant de la Scop, « c’est aussi la convivialité et la confiance que l’on établit entre habitants qui renforce leur mobilisation et leur créativité ».

Reste que pour être ancrée dans la durée, la mobilisation doit être réactivée en permanence. « Aujourd’hui, nous recherchons des financements pour recruter un animateur de la démarche, qui aurait mission de soutenir, accompagner, coordonner toutes les personnes mobilisées dans ces projet », conclut le maire.